Etudier à l’étranger

Partir en Erasmus, tout le monde en parle autour de moi mais concrètement comment ça se passe ?

Vous étudiez dans un environnement international, stimulant pour vos études. Vous bénéficiez d’un encadrement pédagogique et d’un financement. Cette période d’étude à l’étranger s’inscrit totalement dans votre parcours universitaire, elle est entièrement validée. Enfin, vous gagnez en autonomie, en compétences, votre insertion professionnelle sera facilitée.

Pas de changement dans vos habitudes : vous vous inscrivez ou réinscrivez comme chaque année, dans votre établissement d’enseignement supérieur en France. Sachez que toutes les universités et la plupart des structures, publiques ou privées, ont signé ce qu’on appelle la Charte Erasmus : écoles d’ingénieurs, de commerce, de management, écoles des beaux-arts, conservatoires de musique, IUT, sections de BTS, écoles d’agriculture, etc. Près de 1000 établissements en France la possède…

Cette charte circule dans tous les pays européens, elle permet de passer des accords de coopération universitaire entre établissements et d’organiser la mobilité des étudiants bien sûr mais aussi des enseignants et des personnels administratifs. Tout le monde a droit à sa mobilité !

Votre mobilité d’études (on parle aussi de mobilité de crédits)

Durée et période : à vous de choisir : une année universitaire complète ou un semestre seulement. Tous les établissements du supérieur ont organisé leurs cycles d’études en semestres pour faciliter les mobilités d’études en Europe. Et nouveauté depuis 2014 : vous pouvez renouveler des périodes de mobilité tant que la durée totale n’excède pas 12 mois par cycle (licence, master, doctorat).

Vous pouvez solliciter une mobilité d’étude à partir de la 2ème année de licence et jusqu’au doctorat. Si vous partez dans le cadre d’un master conjoint Erasmus+, votre mobilité s’effectuera en Europe mais aussi au-delà, en lien avec les différents pays du partenariat. Vous obtiendrez un diplôme double, conjoint ou multiple. Consultez la liste de ces masters internationaux réputés et sélectifs et postulez directement !

Destination : vous partez dans le cadre d’accords de coopération internationale signé par l’établissement où vous êtes inscrit. A vous d’en prendre connaissance auprès du Bureau des relations internationales (ou sur le site). Plus un établissement a de rayonnement international, plus il signe d’accords avec des partenaires en Europe et dans le monde.
Faites votre choix en fonction de votre projet professionnel. Si vous privilégiez des études en langue anglaise, sachez que les pays nordiques proposent de nombreux cours en anglais.

33 pays participent au programme : les 28 autres pays membres de l’UE, l’Ancienne République Yougoslave de Macédoine, l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Turquie (la Suisse est actuellement inéligible).

→ Financement : vous recevrez une allocation Erasmus qui est une participation aux frais induits par votre mobilité. Cette bourse est forfaitaire et intègre systématiquement le coût de la vie du pays de destination.
N’oubliez pas de solliciter un financement complémentaire auprès de votre Conseil régional qui facilite les départs en mobilité.
Si vous bénéficiez d’une bourse sur critères sociaux attribuée par le Ministère, vous la conservez pendant votre mobilité.
A savoir aussi : des suppléments sont accordés pour les étudiants en situation de handicap. Quant aux étudiants de pays et de régions ultrapériphériques, ils reçoivent des bourses plus élevées ainsi qu’une contribution aux frais de voyage.

Nouveauté : A partir de la rentrée 2015, Erasmus+ offrira la possibilité de demander un prêt pour suivre des études de master à l’étranger. Certaines banques ou agences de prêts proposeront des taux d’intérêt avantageux, remboursables en deux ans, permettant aux diplômés de trouver un emploi avant de commencer à rembourser.

→ Reconnaissance : vous signez un contrat d’études entre votre université de départ et votre université d’accueil. Ce contrat décrit les unités d’enseignement suivies à l’étranger et le nombre de crédits européens obtenus. Votre établissement évaluera et validera ces enseignements qui seront reconnus dans votre parcours de licence, de master ou de doctorat.

Vous êtes des milliers à bénéficier du programme Erasmus, la mobilité dans le cadre des études a fait ses preuves : vous êtes mieux placés pour décrocher votre premier emploi, vous serez plus mobile dans votre vie professionnelle et gagnerez des « soft compétences » de plus en plus appréciées.

 

Pour tout connaître sur le programme Erasmus +