Share on FacebookTweet about this on Twitter

Les ambassadeurs

Apprendre à vivre de manière autonome

Pauline , Elève de lycée professionnel

Pologne - Stage

Après mon brevet des collèges, j'ai fait deux ans de Bac pro secrétariat comptabilité, j'ai arrêté la deuxième année en mars. Deux semaines après, je rejoignais le lycée en Seconde professionnelle cuisine et l'année d'après, j'intégrais directement la classe de Première. J'ai fait deux stages dans des petits restaurants traditionnels.

Après mon brevet des collèges, j’ai fait deux ans de Bac pro secrétariat comptabilité, j’ai arrêté la deuxième année en mars. Deux semaines après, je rejoignais le lycée en Seconde professionnelle cuisine et l’année d’après, j’intégrais directement la classe de Première. J’ai fait deux stages dans des petits restaurants traditionnels. Le premier il y avait un seul cuisinier, le deuxième ils étaient trois en comptant l’apprenti. Pour mon troisième stage j’étais à la Cigale, une brasserie. C’était une grande brigade, ils étaient une dizaine en cuisine, cela m’a fait du bien. C’était une cuisine plus simple et plus raffinée, c’est ce qui me correspond. Et cette année j’ai fait mon premier stage en Pologne.

« C’est aussi un plus sur mon CV »

Déjà je voulais améliorer mon anglais, je voulais voir d’autres cuisines et d’autres modes de vie. La Pologne de part son histoire, m’a toujours intéressé. Le fait que le projet Erasmus se fasse en Pologne, c’était parfait, car j’y retrouvais ces deux objectifs. C’est aussi un plus sur mon CV. Je pense que les employeurs choisiront prioritairement une personne qui a fait des stages à l’étranger.

Durant ce séjour, j’ai beaucoup gagné en confiance, quand je suis en cuisine car je suis du genre à stresser, je ne suis absolument pas sûre de moi ! Je pense que cela m’a aussi permis de découvrir d’autres cultures et de gagner en ouverture d’esprit. J’ai remarqué que les Polonais mangeaient tout le temps, à n’importe quelle heure. Ils n’ont pas trois repas distincts. Ils ont un peu un mode de vie à l’américaine, on trouve beaucoup de fast food et de foods trucks dans les rues. Les supérettes sont ouvertes jusqu’à 23h – minuit. Cela m’a aussi permis de voir comment je pouvais vivre sans ma famille, c’était la première fois que je partais de chez moi pendant aussi longtemps.

La première journée qu’on a passé à Cracovie, on a vraiment pu découvrir la ville. On était très contents de pouvoir voir autre chose que Nantes. On a pu voir que tous les bâtiments sont de très vieux bâtiments qui ont connus la guerre, ils n’ont pas été restaurés. Les Polonais vivent avec leur histoire, pour moi c’est beaucoup plus flagrant qu’en France !

Si j’en avais l’occasion je retenterais l’expérience !

Témoignages associés