Share on FacebookTweet about this on Twitter

> vous êtes Apprenti Bénéficiez des conseils et bourses pour partir en stage à l'étranger

Apprenti

65%

des apprentis se considèrent plus autonome après leur séjour Erasmus+

86%

des apprentis estiment avoir approfondi leur connaissance grâce à leur séjour Erasmus+

59%

des apprentis sont plus motivés dans leur travail au CFA après leur séjour Erasmus+

Un premier tremplin pour accéder à la « cuisine mondiale »

Pologne, Barbara

« J'ai pour projet de repartir avec Erasmus+ l'année prochaine » Lire tout

Voir les 8 témoignages d'apprentis

Le programme pour les apprentis

> VOUS ÊTES APPRENTI
BÉNÉFICIEZ DES CONSEILS ET BOURSES POUR PARTIR EN STAGE À L’ÉTRANGER

Avec Erasmus +, la mobilité européenne des apprentis est largement encouragée pour favoriser l’acquisition de compétences et l’insertion professionnelle.

Une expérience de mobilité en Europe est en effet un élément distinctif lors d’un entretien d’embauche. La mobilité internationale est aujourd’hui intégrée dans de nombreux cursus d’apprentissage.

❶ Partir avec Erasmus +, c’est :

  • réaliser un stage dans une entreprise européenne
  • suivre une formation, en Europe, dans un organisme de formation professionnelle (avec une période en entreprise obligatoire)

❷ Avec Erasmus +, votre mobilité est encadrée par votre établissement de formation et validée dans le cadre de votre cursus : aucune perte de temps !

❸ Durée de la mobilité Erasmus + : 2 semaines à 12 mois

  • Renseignez-vous auprès de votre centre de formation. C’est lui qui conçoit pour ses apprentis un projet de mobilité professionnelle. Ce projet va être mûri avec votre maitre de stage qui va cibler une entreprise d’accueil, designer un tuteur qui vous accueillera et définira avec vous les compétences à acquérir pendant ce séjour.

  • Ce statut concerne les demandeurs d’emploi inscrits dans une action de formation agréée par un Conseil régional ou par l’Etat ou conventionnée par le Pôle emploi.

    Les mobilités de formation Erasmus+ sont ouvertes à l’ensemble de ces publics. Les régions, chargées de mette en œuvre la politique de formation professionnelle des jeunes et des adultes à la recherche d’un emploi sont directement concernées.

    Pour bénéficier d’une rémunération, le/la stagiaire doit compléter au début du stage, une demande d’admission au « régime public de rémunération des stagiaires (RSP) que remet le centre de formation. Cette rémunération ne constitue pas un salaire et n’ouvre aucun droit à l’assurance chômage.

  • Le programme Erasmus+ accompagne les personnes en situation de handicap. Pour savoir plus, cliquez ici

  • Le programme Erasmus+ ne propose pas de stages, mais des bourses de stage. Nuance importante. Vous devez donc trouver par vous même votre lieu de stage, ou avec l’appui de votre établissement.

  • Les frais de séjour sont calculés en fonction du niveau de vie du pays d’accueil et dégressifs selon la durée de la mobilité et correspondent aux dépenses liées à l’activité sur place : hébergement, restauration, transport….

    • Royaume-Uni : 20 – 39 €/jour
    • Danemark : 19 – 38 €/jour
    • Pays-Bas, Suède : 18 – 36 €/jour
    • Irlande, Islande : 18 – 35 €/jour
    • Chypre, Finlande, Luxembourg : 17 – 34 €/jour
    • Autriche, Belgique, Bulgarie, Italie, République Tchèque : 16 – 32 €/jour
    • Grèce, Hongrie, Liechtenstein, Norvège, Pologne, Roumanie, Turquie : 16 – 31 €/jour
    • Allemagne, Espagne, Ancienne République Yougoslave de Macédoine (ARYM), Lettonie, Malte, Slovaquie : 15 – 29 €/jour
    • Portugal : 14 – 28 €/jour
    • Croatie, Estonie, Lituanie, Slovénie : 13 – 25 €/jour

    Ces frais de séjour sont complétés par des frais de voyage, variables selon la distance entre le lieu de résidence de l’apprenti et le lieu de stage.

A QUI S’ADRESSE ERASMUS+ ?

Aux élèves et aux apprentis de l’enseignement et de la formation professionnels, de même qu’aux jeunes diplômés de l’enseignement secondaire professionnel et aux jeunes diplômés stagiaire de la formation professionnelle. Assurez-vous que votre établissement participe au programme Erasmus+.

OÙ PARTIR ?

Dans l’un des 33 pays participant au programme Erasmus + : les 28 autres pays membres de l’UE, l’Ancienne République Yougoslave de Macédoine, l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Turquie (la Suisse est actuellement inéligible).

COMMENT TROUVER VOTRE STAGE ?

Pas d’inquiétude, votre établissement de formation vous aidera dans vos recherches de stage Erasmus +.

Il existe en France de nombreux organismes impliqués dans l’apprentissage qui peuvent vous faire bénéficier de leurs réseaux : la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, le réseau des Chambres de Commerce et d’Industrie, l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture, l’Association Nationale des Apprentis de France, les Compagnons du devoir, les Apprentis d’Auteuil, le Secrétariat franco-allemand.

Autre piste : les plateformes en ligne créées par les collectivités territoriales qui mettent à disposition de nombreuses informations.

QUELLES CONSÉQUENCES SUR VOTRE CONTRAT D’APPRENTISSAGE ?

Aucune. Un apprenti Erasmus+ reste salarié de son entreprise française et son salaire est maintenu. Attention, la mobilité n’est possible qu’avec l’accord de son employeur français.

QUEL STATUT ?

Celui de stagiaire : une convention de stage est signée entre votre établissement de formation, votre entreprise d’accueil et vous. Le code du Travail a prévu des dispositions particulières. Votre CFA s’occupe de ces formalités et assiste votre employeur.

Sur European Mobility consultez pour information des modèles de conventions de stage en vigueur dans 21 pays européens.
Attention, consultez votre formateur pour la validité de ces modèles.

QUELLES AIDES FINANCIÈRES ?

Faites le tour des aides financières : Erasmus+ offre une bourse pour participer aux frais de voyage et de vie sur place et les collectivités territoriales, telles que les régions, fournissent des cofinancements.

Les frais de séjour sont calculés en fonction du niveau de vie du pays d’accueil et dégressifs selon la durée de la mobilité et correspondent aux dépenses liées à l’activité sur place : hébergement, restauration, transport….

  • Royaume-Uni : 20 – 39 €/jour
  • Danemark : 19 – 38 €/jour
  • Pays-Bas, Suède : 18 – 36 €/jour
  • Irlande, Islande : 18 – 35 €/jour
  • Chypre, Finlande, Luxembourg : 17 – 34 €/jour
  • Autriche, Belgique, Bulgarie, Italie, République Tchèque : 16 – 32 €/jour
  • Grèce, Hongrie, Liechtenstein, Norvège, Pologne, Roumanie, Turquie : 16 – 31 €/jour
  • Allemagne, Espagne, Ancienne République Yougoslave de Macédoine (ARYM), Lettonie, Malte, Slovaquie : 15 – 29 €/jour
  • Portugal : 14 – 28 €/jour
  • Croatie, Estonie, Lituanie, Slovénie : 13 – 25 €/jour

Ces frais de séjour sont complétés par des frais de voyage, variables selon la distance entre le lieu de résidence de l’apprenti et le lieu de stage.

ET LES LANGUES ?

Suivez une formation linguistique en ligne. Pour une mobilité d’une durée supérieure à 1 mois, Erasmus+ finance une préparation linguistique :

  • en ligne, avec le site Online Linguistic Support, pour les langues allemande, anglaise, espagnole, italienne, néerlandaise.

  • avec un formateur, pour toutes les autres langues.

PENSEZ À VOTRE SANTÉ !

Demandez à votre caisse d’assurance maladie la Carte européenne d’assurance maladie. Gratuite et valable 1 an, elle vous donne accès aux soins de santé publics durant un séjour temporaire dans l’un des 28 pays membres de l’UE, en Islande, au Liechtenstein, en Norvège et en Suisse.

Vous restez affilié au régime français de sécurité sociale et vous continuez à bénéficier de toutes les prestations de ce régime. Votre employeur continue à verser les cotisations dues au régime français de sécurité sociale.

Avant votre départ pour un pays de l’Union européenne, de l’Espace Economique Européen ou pour la Suisse, votre employeur doit contacter la Caisse d’assurance Maladie du siège de son entreprise.

Pour en savoir plus, consultez le site de l’Assurance Maladie

CÔTÉ VIE PRATIQUE.

Besoin d’infos sur la recherche d’un logement, le coût de la vie, les transports, la santé ou encore la législation sociale d’un pays ? Consultez le site Eures, rubrique Vivre et travailler en Europe. 31 pays européens sont passés à la loupe.

  • Ce statut concerne les demandeurs d’emploi inscrits dans une action de formation agréée par un Conseil régional ou par l’Etat ou conventionnée par le Pôle emploi.
    Les mobilités de formation Erasmus+ sont ouvertes à l’ensemble de ces publics. Les régions, chargées de mette en œuvre la politique de formation professionnelle des jeunes et des adultes à la recherche d’un emploi sont directement concernées.
    Pour bénéficier d’une rémunération, le/la stagiaire doit compléter au début du stage, une demande d’admission au « régime public de rémunération des stagiaires (RSP) que remet le centre de formation. Cette rémunération ne constitue pas un salaire et n’ouvre aucun droit à l’assurance chômage.

  • Le programme Erasmus+ accompagne les personnes en situation de handicap. Pour savoir plus, cliquez ici

  • Le programme Erasmus+ ne propose pas de stages, mais des bourses de stage. Nuance importante. Vous devez donc trouver par vous même votre lieu de stage, ou avec l’appui de votre établissement.

  • Les frais de séjour sont calculés en fonction du niveau de vie du pays d’accueil et dégressifs selon la durée de la mobilité et correspondent aux dépenses liées à l’activité sur place : hébergement, restauration, transport….

    • Royaume-Uni : 20 – 39 €/jour
    • Danemark : 19 – 38 €/jour
    • Pays-Bas, Suède : 18 – 36 €/jour
    • Irlande, Islande : 18 – 35 €/jour
    • Chypre, Finlande, Luxembourg : 17 – 34 €/jour
    • Autriche, Belgique, Bulgarie, Italie, République Tchèque : 16 – 32 €/jour
    • Grèce, Hongrie, Liechtenstein, Norvège, Pologne, Roumanie, Turquie : 16 – 31 €/jour
    • Allemagne, Espagne, Ancienne République Yougoslave de Macédoine (ARYM), Lettonie, Malte, Slovaquie : 15 – 29 €/jour
    • Portugal : 14 – 28 €/jour
    • Croatie, Estonie, Lituanie, Slovénie : 13 – 25 €/jour

    Ces frais de séjour sont complétés par des frais de voyage, variables selon la distance entre le lieu de résidence de l’apprenti et le lieu de stage.

❶ LE TUTORAT AVEC ERASMUS +

Lors de votre séjour Erasmus +, un tuteur vous accueillera au sein de votre entreprise d’accueil.

En latin tutor signifie « défenseur », « protecteur », « gardien ».

Son rôle :

  • vous informer sur votre contrat de travail, vos droits, devoirs et obligations en entreprise : durée légale hebdomadaire, hygiène et sécurité, conditions de travail, etc. Il est votre interlocuteur dans l’entreprise : il vous accompagne, facilite votre intégration, vous forme à un métier. Il vous transmet ses compétences et ses habiletés. Il organise votre temps de travail en prenant en compte le rythme de l’alternance.
  • Il assure le lien pédagogique avec votre CFA. C’est lui qui définit les modalités d’évaluation, ajuste la formation aux enseignements du CFA, définit vos objectifs d’apprentissage et remplit votre livret d’apprentissage.

❷ PARTAGEZ VOTRE EXPÉRIENCE ERASMUS + VIA LES RÉSEAUX SOCIAUX

Sur Twitter, en utilisant #ErasmusPlus et en vous abonnant à @gen_erasmus

Sur Facebook, en postant votre témoignage et en suivant Génération Erasmus

  • Ce statut concerne les demandeurs d’emploi inscrits dans une action de formation agréée par un Conseil régional ou par l’Etat ou conventionnée par le Pôle emploi.
    Les mobilités de formation Erasmus+ sont ouvertes à l’ensemble de ces publics. Les régions, chargées de mette en œuvre la politique de formation professionnelle des jeunes et des adultes à la recherche d’un emploi sont directement concernées.
    Pour bénéficier d’une rémunération, le/la stagiaire doit compléter au début du stage, une demande d’admission au « régime public de rémunération des stagiaires (RSP) que remet le centre de formation. Cette rémunération ne constitue pas un salaire et n’ouvre aucun droit à l’assurance chômage.

  • Le programme Erasmus+ accompagne les personnes en situation de handicap. Pour savoir plus, cliquez ici

  • Le programme Erasmus+ ne propose pas de stages, mais des bourses de stage. Nuance importante. Vous devez donc trouver par vous même votre lieu de stage, ou avec l’appui de votre établissement.

  • Les frais de séjour sont calculés en fonction du niveau de vie du pays d’accueil et dégressifs selon la durée de la mobilité et correspondent aux dépenses liées à l’activité sur place : hébergement, restauration, transport….

    • Royaume-Uni : 20 – 39 €/jour
    • Danemark : 19 – 38 €/jour
    • Pays-Bas, Suède : 18 – 36 €/jour
    • Irlande, Islande : 18 – 35 €/jour
    • Chypre, Finlande, Luxembourg : 17 – 34 €/jour
    • Autriche, Belgique, Bulgarie, Italie, République Tchèque : 16 – 32 €/jour
    • Grèce, Hongrie, Liechtenstein, Norvège, Pologne, Roumanie, Turquie : 16 – 31 €/jour
    • Allemagne, Espagne, Ancienne République Yougoslave de Macédoine (ARYM), Lettonie, Malte, Slovaquie : 15 – 29 €/jour
    • Portugal : 14 – 28 €/jour
    • Croatie, Estonie, Lituanie, Slovénie : 13 – 25 €/jour

    Ces frais de séjour sont complétés par des frais de voyage, variables selon la distance entre le lieu de résidence de l’apprenti et le lieu de stage.

❶ Votre séjour Erasmus + est reconnue grâce à l’obtention de crédits ECVET. Ces crédits attestent de vos acquis d’apprentissage et sont pris en compte dans la validation du diplôme que vous préparez.

Comprendre les ECVET en s’amusant grâce au cartoon réalisé par la CCI de Paris Ile-de-France :

❷ L’insertion professionnelle avec Erasmus + : en plus des compétences linguistiques et professionnelles, les employeurs recherchent des compétences transversales comme l’ouverture d’esprit, la curiosité, la confiance en soi ou encore la tolérance. Des qualités largement développées au cours d’une mobilité.

Découvrez sur Onisep TV, le témoignage d’apprentis français de niveau BP et Bac Pro partis en stage en Europe

❸ Transcrivez les bénéfices de votre mobilité Erasmus + (langues, expérience professionnelle, ouverture culturelle…) grâce au portfolio Europass. Un outil indispensable pour votre future recherche d’emploi.

  • Ce statut concerne les demandeurs d’emploi inscrits dans une action de formation agréée par un Conseil régional ou par l’Etat ou conventionnée par le Pôle emploi.
    Les mobilités de formation Erasmus+ sont ouvertes à l’ensemble de ces publics. Les régions, chargées de mette en œuvre la politique de formation professionnelle des jeunes et des adultes à la recherche d’un emploi sont directement concernées.
    Pour bénéficier d’une rémunération, le/la stagiaire doit compléter au début du stage, une demande d’admission au « régime public de rémunération des stagiaires (RSP) que remet le centre de formation. Cette rémunération ne constitue pas un salaire et n’ouvre aucun droit à l’assurance chômage.

  • Le programme Erasmus+ accompagne les personnes en situation de handicap. Pour savoir plus, cliquez ici

  • Le programme Erasmus+ ne propose pas de stages, mais des bourses de stage. Nuance importante. Vous devez donc trouver par vous même votre lieu de stage, ou avec l’appui de votre établissement.

  • Les frais de séjour sont calculés en fonction du niveau de vie du pays d’accueil et dégressifs selon la durée de la mobilité et correspondent aux dépenses liées à l’activité sur place : hébergement, restauration, transport….

    • Royaume-Uni : 20 – 39 €/jour
    • Danemark : 19 – 38 €/jour
    • Pays-Bas, Suède : 18 – 36 €/jour
    • Irlande, Islande : 18 – 35 €/jour
    • Chypre, Finlande, Luxembourg : 17 – 34 €/jour
    • Autriche, Belgique, Bulgarie, Italie, République Tchèque : 16 – 32 €/jour
    • Grèce, Hongrie, Liechtenstein, Norvège, Pologne, Roumanie, Turquie : 16 – 31 €/jour
    • Allemagne, Espagne, Ancienne République Yougoslave de Macédoine (ARYM), Lettonie, Malte, Slovaquie : 15 – 29 €/jour
    • Portugal : 14 – 28 €/jour
    • Croatie, Estonie, Lituanie, Slovénie : 13 – 25 €/jour

    Ces frais de séjour sont complétés par des frais de voyage, variables selon la distance entre le lieu de résidence de l’apprenti et le lieu de stage.

Erasmus store

Guides, sites Internet, applications, etc., voici tout ce qu’il vous faut pour réussir votre Erasmus+

Guide Erasmus + Dépliant jeunes en formation professionnelle

Feu vert pour l’Europe ! Jeunes en formation professionnelle

Pour tout savoir sur les possibilités offertes aux élèves de la formation professionnelle par le programme Erasmus +

Télécharger
Guide Erasmus + Erasmus + : mobilité et handicap

Feu vert pour l’Europe ! Mobilité et handicap

Pour tout savoir sur les possibilités offertes (accompagnement, financement, etc.) aux personnes handicapées souhaitant effectuer un séjour Erasmus +

Télécharger
Logo Eures

Eures

Le portail européen de recherche de stage et d'emploi de la Commission européenne.

Continuer

Erasmus + création

Voir les créations
Voir les créations

L’agent d’avenir 318… et l’étudiant :

Des envies d’ailleurs ? Chaque année, 26 000 étudiants français partent en Erasmus, pour étudier, faire des stages, et découvrir de nouvelles cultures... Bref revenir avec un bagage en plus ! Et alors qu’on vient de dépasser le million de bébés Erasmus, pourquoi pas, comme Djamel, trouver l’amour ?

Toi aussi partage ton expérience sur facebook
Découvre les autres épisodes de la série